Chefs d’entreprise, comment affronter les litiges de la vie privée ?

En tant que particuliers, les chefs d’entreprise sont victimes de litiges de la vie privée qui affectent leur vie professionnelle. Voici quelques conseils pour les limiter et y faire face.

Images-News-VP-Large.jpg

Les litiges source de stress et perte de temps

Selon le Ministère de la Justice, en 2015, 661 000 litiges à la consommation de moins de 10 000 euros ont été portés devant la justice. La téléphonie mobile, l'installation et l'entretien de panneaux solaires ainsi que la vente à distance sont les principales sources de différends. 

Les chefs d'entreprise consacrent souvent beaucoup de temps à leur activité, parfois, au détriment de la protection de leurs intérêts personnels. Un litige personnel devient très vite source de stress et occasionne des pertes de temps considérables pour tout chef d’entreprise, s’il a besoin de se défendre ou d’entamer des démarches. 

3 conseils préventifs

Comme dans le monde professionnel, la vie privée est très réglementée. 

  1. Il est important de bien s'informer sur la réglementation en cas de problème ou de conflits de manière à prendre la bonne décision et à se protéger. Le dirigeant est lui-même un consommateur. Il peut avoir besoin de se défendre ou d'entamer une démarche. Sa protection est donc indispensable. 
  2. Le chef d’entreprise doit vérifier les garanties de ses contrats d’assurance. C'est une erreur de croire qu'un contrat de protection juridique professionnel couvre systématiquement les litiges de la vie courante. 
  3. Enfin, dans la mesure du possible, il est recommandé de rédiger des écrits. Garder une traçabilité permet d'apporter des preuves en cas de problème.

La solution Lexéa Option Vie Privée

En souscrivant à l’option privée du contrat Lexéa, le chef d’entreprise ainsi que tous les membres de sa famille qui sont fiscalement rattachés à lui bénéficient des services de Covéa Protection Juridique. Les experts juridiques qui sont régulièrement formés aux nouvelles réglementations éclairent les assurés sur le cadre légal des litiges. En cas de conflit, ils ont un rôle de négociateur et de coordinateur pour tenter de résoudre le conflit à l’amiable. Dans le cas où cela n’aboutit pas, ils accompagnent les chefs d’entreprise tout le long de la procédure judiciaire.